Google+ Montebourg 06: Jeff Melclalex : "Pendant que Goodyear manipule sa production, d'autres font de l'anti syndicalisme"

dimanche 24 février 2013

Jeff Melclalex : "Pendant que Goodyear manipule sa production, d'autres font de l'anti syndicalisme"

Nous reprenons ici la très bonne analyse de Jeff Melclalex publiée le 22 février sur son blog A perdre la raison :


" L'affaire Goodyear - Titan aura été pour bon nombre d'opposants à la gauche un excellent exercice de défoulement à l'encontre des syndicats en général et de la CGT en particulier, qui pour les uns sont pire que tout et pour les autres seraient la cause de tous les maux de l'économie française.

Tenez par exemple voici le cas de du journaliste économique très libéral Stéphane Soumier qui pose une question tout autant très orientée que scandaleuse sur twitter :



Parmi les blogs on trouve aussi un autre genre qui s'en approche beaucoup assurément. Ainsi je lisais par exemple hier un billet de l'ami libéral Falconhill qui écrit en parlant de la CGT et de ses membres  : 
" Ils représentent ce type de syndicat qui aura contribué à détruire l’emploi et l’activité industrielle dans ce pays"
Oui oui vous avez bien lu, les syndicats et plus particulièrement la CGT contribuent à détruire l'emploi et l'activité industrielle, vous ne le saviez pas ? C'est pourtant bien connu n'est-ce pas ?

Je suis pour le moins étonné mais au fond pas surpris de lire ces positions dogmatiques de la part de personnes pourvues de raison, qui peut croire un instant que les syndicats détruisent l'emploi et feraient perdre des milliards. Mais comment font donc les patrons allemands qui négocient chaque année avec des syndicats de salariés autrement plus puissant qu'en France ? Il font aussi perdre des milliards et détruisent les emplois ? Non, pas plus que leurs homologues français.

Et puis, personnellement je trouve que ces raisonnements à 2 centimes de roupie omettent un siècle d'histoire du progrès social depuis la révolution industrielle.

Car il faut le dire et même le marteler, les droits sociaux, les congés payés, les conventions collectives, les régimes de retraite, les allocation familiales, les accords de branche, les accords d'entreprise, le code du travail, l'assurance chômage, etc etc .... ne sont pas tombés du ciel comme ça selon le bon plaisir des employeurs et/ou de l'Etat. 

Ce sont bien les syndicats qui à force de négociation, pression, rapport de force favorable et parfois la grève ont obtenu pour le plus grand nombre des "acquis sociaux" dont d'ailleurs par parenthèse bénéficient aussi les pourfendeurs du front anti-syndical qui est apparu ces derniers temps à l'occasion de l'affaire Titan.

Etant moi-même ancien Délégué syndical (CFDT) je ne suis pas toujours d'accord avec la CGT sur ses méthodes, loin s'en faut, trouvant que le rapport de force ne peut être un constant thermomètre pour négocier mais je lui reconnais une détermination sans faille à défendre les salariés.

Pour en revenir au cas d'espèce qu'est Goodyear il me semble temps de restituer la vérité car ce n'est tout de même pas la faute de la CGT, des autres syndicats et des salariés si Goodyear ne produit plus volontairement que 2 700 pneus de tourisme et 270 pneus agricoles par jour alors même que les capacités de production sont de 23 000 pneus par jour (source)

Forcément le coût de production unitaire est élevé et supérieur à ce qu'il est en réalité quand l'usine tourne à pleine capacité et donc bien évidemment l'usine perd de l'argent "volontairement".

Goodyear a beau jeu de prétendre que cette usine est déficitaire, en réduisant de façon importante la production la Direction de l'entreprise induit elle même des pertes comptables qui justifient ainsi la nécessité de fermer l'usine, c'est aussi simple que cela.

Faut-il rappeler que pour 2013, Goodyear "Monde" table sur un bénéfice d'exploitation de 1,4 à 1,5 milliard de dollars, contre 1,6 milliard visé précédemment. (source)

Vous avez dit licenciements boursiers ? Vous croyez ?

Les pourfendeurs libéraux des syndicats nous diront qu'à leurs yeux il est tout à fait logique qu'un patron fasse ce que bon lui semble de "ses" usines et de "ses" salariés et dans le cas de Goodyear ils trouveront "normal" de licencier 1173 salariés pour augmenter le bénéfice par action revenant aux actionnaires, car ne nous y trompons pas, il s'agit bien d'améliorer les marges et pas d'autre chose. 

Surtout  ce n'est pas une baisse importante de la consommation qui serait la cause majeure des difficultés supposées de Goodyear car ces entrepreneurs américains font fabriquer en Chine les pneus qu'ils importent en Europe, à un prix très très inférieur, faible coût de la main d'oeuvre oblige. 

Voyez le graphique ci-dessous émanant du rapport annuel 2012 de "l'European Tyre & Rubber Manufacturers' Association" et vous verrez que les importations de pneus "made in China" ont progressé pour les voitures et moins de 3,5 tonnes de 25% entre 2010 et 2011 et de plus de 100% entre 2008 et 2011. Alors évidemment pour Goodyear il faut moins produire en Europe et donc les dirigeants font en sorte de fermer l'usine d'Amiens Nord en ayant pris soin d'alourdir les coûts en baissant la production, c'est simple n'est-ce pas.

Personnellement j'ai beaucoup de mal avec ce raisonnement libéralo-capitaliste de la mondialisation heureuse et joyeuse....... pour les actionnaires qui importent massivement et de plus en plus, des pneus qu'ils fabriquent à bas coût en Chine notamment (source ETRMA) au détriment de leur production européenne et des emplois qui y contribuent.


Mais au fait y a t-il au moins un journaliste qui a fait un sérieux travail d'analyse du marché du pneumatique en Europe étudiant besoins, production européenne, importation et exportations ?  

Je n'en n'ai pas trouvé une ligne, j'ai sans doute mal cherché, et vous ? 

A toutes fins utiles si vous avez envie de bosser sur ce sujet, voici le rapport annuel 2012 de "l'European Tyre & Rubber Manufacturers' Association" 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire