Google+ Montebourg 06: Motion "Florange", sur la réindustrialisation, adoptée par le Conseil Fédéral du Parti Socialiste des Alpes-Maritimes

jeudi 17 janvier 2013

Motion "Florange", sur la réindustrialisation, adoptée par le Conseil Fédéral du Parti Socialiste des Alpes-Maritimes

Le texte suivant a été adopté à l'unanimité moins deux abstentions par le conseil fédéral du parti socialiste des Alpes-Maritimes, le 16 janvier 2013 :

"La priorité fixée par notre gouvernement est l’emploi, la réindustrialisation et la lutte contre les excès de la finance :

Face à l’urgence de la situation, face au risque majeur de désertification économique de régions entières, face à la nécessité absolue de sauvegarder notre outil industriel et nos savoir-faire, pour être prêt le moment venu à participer à la reprise de l’activité, nous devons réagir. Nous savons qu’il faudra du temps pour remonter la pente, mais des décisions doivent être prises en priorité.Les militants socialistes et le gouvernement qu’ils soutiennent doivent être à l’offensive.

Les salariés de notre pays doivent savoir que la puissance publique s’engagera pour la sauvegarde de l’emploi, défendra les secteurs clefs de l’industrie et engagera sa mutation et sa modernisation.

Pour mettre en œuvre cette stratégie, nous devons au plus vite nous mobiliser pour des adopter des mesures législatives qui prévoient :

-      Une loi sur les fermetures de sites rentables, sur le modèle de la proposition de loi adoptée par la majorité sénatoriale au 1er semestre 2012 ;

-      Des nationalisations, fussent-elles provisoires. Les privatisations de nombre de nos industries ont été une véritable catastrophe : l’état actuel des grands secteurs qui ont été privatisés (chimie, aluminium, santé, acier, banques…) permet d’en mesurer les dégâts ;

-      La mobilisation de fonds publics à travers la Banque Publique d’Investissement.


Arcelor-Florange mérite une action forte pour ouvrir une phase de redressement. Nous proposons de procéder à des nationalisations temporaires, lorsque l’imposent des impératifs de stratégie industrielle ou la recherche d’un repreneur fiable et durable. Cette action ne doit pas être un simple symbole : elle doit s’accompagner d’une réflexion stratégique sur l’avenir de la filière acier et d’autres filières industrielles stratégiques en France, d’une réflexion sur la transition énergétique et soutenir des recherches pour que nous ne prenions aucun retard technologique.

La Fédération des Alpes-Maritimes demande au BN du PS d’engager une vaste campagne de mobilisation pour soutenir l’action du gouvernement pour le redressement productif."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire