Google+ Montebourg 06: Le Palais Bourbon et le Sénat ne peuvent plus être deux assemblées de retraités !

vendredi 11 novembre 2011

Le Palais Bourbon et le Sénat ne peuvent plus être deux assemblées de retraités !

Article du Parisien du 10.11.11 :

Arnaud Montebourg persiste et signe. Le député (PS) de Saône-et-Loire avait publié une lettre demandant que les candidats socialistes de plus de 67 ans ne soient pas réinvestis l'an prochain aux législatives, il s'explique sur sa proposition dans une interview au «Parisien». 


Vous proposez que le PS, aux prochaines législatives, n’investisse aucun candidat de plus de 67 ans, pourquoi ? 

J’ai présidé la convention sur la rénovation. Les primaires citoyennes ont été un beau succès, le non cumul des mandats est en cours de mise en oeuvre. La logique conduit maintenant à renouveler en profondeur nos parlementaires. Le Palais Bourbon et le Sénat ne peuvent plus être deux assemblées de retraités ! Rien que dans le groupe socialiste, vingt ont plus de 68 ans... Le compte de la rénovation n’y est pas. J’en suis le gardien. 

Pourquoi 67 ans et pas 62 ans? 
Dans la fonction publique par exemple, les professeurs d’université peuvent aller jusqu’à 67 ans révolus. Je me suis calqué sur cette règle que les députés eux-mêmes ont votée. 

Votre proposition a sucité un tollé... 
Elle a provoqué des cris d’orfraie chez deux ou trois personnes. Mais les idées nouvelles ne peuvent pas être portées par une génération qui a pensé le monde il y a trente ans. Certains en sont à briguer leur neuvième mandat... La politique n’est ni un métier, ni une rente. Ce que je propose c’est un peu le contrat de génération cher à  : un senior laisse sa place à un jeune qui démarre, le forme et l’aide à réussir.

Le PS est-il conservateur ? 
Le conservatisme du PS est précisément lié à cette excessive longévité des mandats. La démondialisation ou la VIe République que j’ai portées durant les primaires ont rencontré un grand écho chez les citoyens. Mais ces idées nouvelles se sont heurtées à la fermeture de l’appareil et des dirigeants issus des années Mitterrand. 

 vous aurait qualifié de «chevalier blanc», regrettant que vous jouiez «perso»... 
Y a-t-il une organisation démocratique qui craindrait d’être saisie d’une question sensible? A Martine Aubry de faire son travail et de régler ces problèmes, au lieu de les esquiver. Je ne dis pas que ma proposition doit forcément l’emporter, mais elle doit au moins être discutée.

Laurent Fabius vous a taquiné en disant qu’à 49 ans vous étiez «en retard», puisque lui avait été Premier ministre à 37 ans... 
Laurent Fabius a été Premier ministre à 37 ans car il a eu la chance de rencontrer un homme qui s’appelait François Mitterrand qui faisait confiance à la jeunesse. Il devrait s’en inspirer. Lui qui est entré à l’Assemblée nationale en 1978, lorsque j’entrais au lycée, pourrait laisser son siège... 

Jack Lang, 72 ans, rappelle que Clémenceau, Gaston Defferre, le général de Gaulle ou encore François Mitterrand ont tous remporté des élections après 67 ans... 
La question pour Jack Lang ne se pose pas en ces termes... C’est un homme très honorable, mais après toutes ces années, ne serait-il pas plus utile pour lui de former un jeune ? Je me souviens que c’est par une voix, la sienne, que la réforme institutionnelle qui nous a privé de parole à l’Assemblée nationale a été adoptée. La question de l’utilité de Jack Lang à cette époque se posait en des termes beaucoup plus difficiles à son égard. 

Vous dites rénovation, mais chez vous vous opposez à une primaire dans votre circonscription... 
C’est totalement faux. Il y aura une primaire militante comme dans toutes les circonscriptions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire